• Actualités

François Revaud, nouveau directeur général de DES : « Nous avons tout pour réussir et nous développer ».

le .

Issu de l’univers des Services et notamment du nucléaire, François Revaud connaît bien les problématiques des métiers de DES, dont il a pris la direction générale en janvier dernier après un parcours de vingt-huit ans au sein de DCNS. Sa vision à long terme met le facteur humain au cœur de l’action de DES : d’abord améliorer la qualité de notre service puis développer cette belle société à fort potentiel dans un contexte très évolutif. Voici son parcours et ses engagements pour le développement de Défense Environnement Services.

L’activité services, fil rouge de toute une carrière

Diplômé de l’ENSTA Bretagne et du Génie Atomique, François intègre le groupe DCNS en 1989 et se tourne rapidement vers le Maintien en Condition Opérationnelle des chaufferies nucléaires à Toulon. Appelé en 1998 à Paris à l’inspection nucléaire, il développe une vision personnelle de l’importance de l’humain et refond le référentiel de sécurité nucléaire du Groupe. De retour à la Direction Services de Toulon en 2004, il prend les rênes de la maintenance des sous-marins nucléaires, consolidant ainsi ses capacités managériales et son expertise dans la gestion des installations nucléaires. Homme d’engagement auprès de ses clients, il dirige ensuite des projets toujours dans le domaine du nucléaire dont notamment des projets de R&D qui visent à créer une filière nationale de petits réacteurs avec les grands acteurs du nucléaire français. Diplômé d’un EMBA à HEC, il déploie aujourd’hui sa vision et son expérience au service des clients et des collaborateurs de DES.

Contribuer à la réussite des clients, une fierté pour DES

Le nouveau directeur général affiche clairement son ambition : « Je suis fier de rejoindre cette belle entreprise. Dans Défense Environnement Services, le mot ‘Services’ est clé. Notre rôle est de servir le client, notre fierté est de contribuer à sa réussite en créant de la valeur dans les domaines qui ne sont pas son cœur de métier ». « Notre travail est parfois mal reconnu, même si nous nous mettons en quatre pour satisfaire le client ; c’est un peu le sort des activités de Service. Mais nos solutions sont efficaces et compétitives : nous sommes riches de collaborateurs compétents et nos coûts de structure sont réduits. A nous de faire bien et de le faire savoir. Le soutien que nous apportons à DCNS par exemple pour la réalisation des IPER adaptation des SNLE est un très bel exemple de nos savoir-faire », explique François Revaud, qui entend dynamiser la croissance de l’entreprise en s’appuyant sur le savoir-faire des équipes, l’appui des deux grands groupes que sont Veolia et DCNS et sur le potentiel des marchés.

Les potentiels de développement sont importants

Plusieurs pistes sont à l’étude, dont l’élargissement des activités actuelles au profit de la Marine ainsi qu’à d’autres grands donneurs d’ordre du domaine de la Défense. DES s’intéresse également à la maintenance industrielle d’installations de production de ces donneurs d’ordre… «Nous avons une carte à jouer : le statut de filiale est un atout essentiel pour être compétitif et la complémentarité des métiers de Veolia et DCNS nous positionne comme partenaires stratégiques des grandes industries de la Défense. Si DES est attractif pour DCNS, il le sera également pour d’autres clients, comme la Marine, d’autres chantiers navals ou d’autres grands industriels régionaux et le poids d’un partenaire comme Veolia est essentiel pour intéresser d’autres clients.

Un modèle à réinventer pour nos métiers

Le pari est audacieux mais à la portée des femmes et des hommes de DES. François Revaud en est convaincu.
Le nouveau directeur général œuvre au sein des fédérations professionnelles pour enrayer la dérive vers le low-cost : « Aujourd’hui nos métiers doivent se réinventer et se proposer autrement ; à nous de trouver le bon modèle pour apporter une valeur différentiante dans le Service à nos clients : monter en gamme, davantage valoriser le capital humain par la formation et l’évolution professionnelle, exploiter les « data » et les nouvelles technologies, renforcer les chartes et les normes qualité … c’est l’enjeu de demain ».
Une vision mobilisatrice que François Revaud porte depuis janvier de site en site, à tous les collaborateurs de DES, avec ténacité et détermination.